Pawlenty_2012

Avec (comme d'habitude) une fantastique vidéo comme ses équipes savent désormais parfaitement faire, l'ex-Gouverneur du Minnesota (2003 - 2011) Tim Pawlenty (surnommé T-Paw dans les milieux politiques Américains) a annoncé aujourd'hui la création de son "Exploratory Committee".

 

110211_tpaw_cpac_605

 

Ces "Comités d'explorations" appréciés par les candidats à la Présidentielle (presque tous les candidats, dont les Sénateurs John McCain et Barack Obama en 2008 passent par cette étape) servent à deux choses : étudier le terrain et valider la viabilité d'un candidat, mais aussi et surtout pouvoir lever des fonds financiers sans avoir un contrôle Etatique de qui donne ces fonds. 

 

6730

Tim Pawlenty représente la jeunesse et la fougue de la droite Américaine, avec un solide bilan Conservateur

En annonçant sa candidature, Tim Pawlenty devient le second Républicain a avoir officialisé sa candidature à la primaire Républicaine de 2012 avec Herman Cain

Elu gouverneur en 2003 dans un Etat de gauche (Minnesota) tout en ayant un solide bilan conservateur, de nombreux analystes considèrent que Tim Pawlenty est un "Mitt Romney jeune". Il est en effet probable que si Mitt Romney confirme qu'il est candidat en 2012, les deux ex-Gouverneur chercheront à recevoir les voix des mêmes électeurs au cours de la Primaire. 

Si Tim Pawlenty part avec certains avantages (sa jeunesse, un véritable pragmatisme, une équipe très motivée et un solide bilan de gouverneur), il possède aussi de réelles faiblesses qui risquent de lui nuire d'ici aux premiers votes en janvier 2012 (relativement inconnu, absence de réseau national). Surtout, il a une image de "modéré", capable certes d'unifier le parti. Cependant, au vu des probables candidats Républicains lors de cette primaire, ceci pourrait s'avérer être une difficulté, étant donné que les autres candidats solides baseront leurs campagnes sur des cibles particulières de l'électorat de droite (Mitt Romney : les modérés et ceux attachés à un candidat crédible en économie ; Mike Huckabee : les sociaux-Conservateurs ; Newt Gingrich et Haley Barbour : l'électorat du Sud ; Sarah Palin et Herman Cain : les électeurs TEA Party). S'il ne parvient pas à convaincre l'un de ces groupes, T-Paw risque de se retrouver laissé pour compte. 

Pour le moment, Tim Pawlenty tourne autour de 5 à 8% des intentions de vote au sein de la droite Américaine.

 

Tim Pawlenty Exploratory Committee for President of the United States Visual Announcement from Tim Pawlenty on Vimeo.