Semaine spéciale Ron Paul

Le 3 janvier 2013, Ron Paul a pris sa retraite du Congrès Américain. Toute cette semaine, les Amis du Parti Républicain vous proposent de vous plonger dans sa carrière et son combat, en hommage à l'influence qu'il a eu sur le Parti Républicain.

 

ron-paul-do-not-steal

 

« Ne volez pas, le gouvernement a horreur de la compétition !».

C'est par ce message en évidence sur son bureau que Ron Paul, représentant du Texas au Congrès, aujourd'hui retraité, accueillait ses visiteurs.

Un message qui résume à lui seul le personnage, à la fois authentique et provocateur.

Authentique dans sa vision politique qui fait de Ron Paul l'un des rares a dénoncer tout à la fois le rôle de la FED dans la crise de 2008, ou l'intervention des USA en Irak, prônant le non-interventionnisme (a distinguer de l'isolationnisme).

Formé aux écrits de L. von Mises, de F. Hayek, mais aussi du Français F. Bastiat, ses convictions se fondent sur une étude théorique qui font de lui le meilleur défenseur de la libre entreprise et du principe de subsidiarité.

Il se bat contre l'état omnipotent qui accorde ses faveurs aux uns et aux autres, une subvention par-ci, de la planche à billets par là, rendant le succès basé sur le mérite tributaire de la capacité à soudoyer l'état.

Mais pour Ron Paul, les libertés économique et les libertés individuelles forment un tout, l’occasion de militer pour le port d'arme, pour le mariage gay et la régulation de la vente de drogue, mais contre l'euthanasie, contre l'avortement et contre le droit du sol.

Critiqué pour refuser systématiquement les propositions de loi au Congrès, (ce qui lui a valu le surnom de « Docteur No »), il répondait ainsi à ses détracteurs : « si je suis contre ces propositions, c'est parce que je les lis !».

L'homme de conviction n'a pas su convaincre une majorité d'électeurs lors des primaires du parti Républicain, qui lui aurait permis de briguer un mandat à la Maison Blanche.

Démonstration s'il en est que les idées libérales ne sont rien si elles ne s’appuient sur un corpus populaire.

 

 

Emmanuel-SALA

Emmanuel Sala était le porte-parole du Comité Mitt Romney France en 2012. Il est conseiller du Parti Libéral Démocrate