barack-obama-speech

 

Question : le Président Obama est loin d'avoir réussi tout ce qu'il a entreprit, ou promis. Cependant, la division politique reste forte aux Etats-Unis. Ses échecs ne sont-ils pas liés à la forte opposition et au refus de négociation des élus Républicains ? Peut-on honnêtement l'accuser de manque de leadership ?

Réponse : cet argument est en effet fortement utilisé par les Démocrates. Cet argument est aussi souvent repris en France comme descriptif de la situation. Cependant, la réalité est toute autre. Sur la majorité des projets législatifs sur lequel il devait être moteur, le Président Obama a choisi une stratégie bien différente. Prenons l'exemple de sa réforme de l'assurance santé, "ObamaCare". Ce projet a été dans son intégralité rédigé par les leaders Démocrates et les plus proches conseillers du Président Obama sans qu'aucune information ne soit publiée ou partagée, ni avec le public, ni avec les élus Républicains.

Une fois ce projet achevé, les leaders Démocrates et le Président Obama ont publié le projet de manière intégrale et l'ont prévu à l'agenda législatif.

Une fois ceci fait, le Président Obama a invité les leaders Républicains et leur a demandé leur soutien sur un projet dont ils n'ont eu aucun détail avant publication officielle et sur lequel leur avis n'a à aucun moment été pris en compte.

Devant une telle action, les élus Républicains ont refusé de soutenir un projet qui allait à l'encontre du programme sur lequel ils avaient été élus et sur lequel on ne leur a pas demandé leur avis. Le Président Obama et ses équipes de communication ont alors utilisé leur refus comme argument. Ils ont affirmé que les Républicains refusaient de travailler avec eux, alors que le Président cherchait à les piéger dans un accord sur lequel ils n'avaient pas pu donner leur avis !

A plusieurs autres reprises, lorsqu'il n'était pas sur de la popularité de la décision qu'il souhaitait prendre, le Président Obama a suivi la stratégie suivante : laisser les élus du Parlement se déchirer dans des débats politiques. Cela lui a permis de regarder les arguments et de définir une stratégie de réponse en fonction du déroulement des débats au Sénat et à la Chambre des Députés. Cela n'est pas agir comme un leader. Cela, c'est décider de ne pas agir, en laissant les autres travailler pour tenter de bénéficier par la suite des fruits politiques de cette division.

Ce manque de leadership de la part du Président Obama crée une division forte au sein des Etats-Unis, empêchant les Républicains et les Démocrates de s'accorder pour travailler au bien de leur pays.

Voici, en vidéo, un autre exemple du manque de leadership du Président Obama.

 

 

Retrouvez l'intégralité de nos FAQ sur le site Barack Obama - Le bilan