BHO discours

 

Comme la France, les États-Unis sont confrontés à un grand nombre de problèmes; et comme en France il semble que le personnel politique déçoit... Que reste-t-il du « Yes we can » accompagnant les belles promesses du candidat Obama lors de sa campagne de 2008 ? Sa réforme de santé qui devait être le symbole de sa présidence... quoi que l'on en pense, tout le monde en retiendra les innombrables ratés qui l'accompagne. Le retrait des troupes d'Irak... l'ISIS en est le résultat.

 

La multitude de scandales ayant ébranlés la vie politique ces derniers temps n'est pas là pour arranger les choses. Le scandale de l'AP (Associated Press), 20 journalistses espionnés par l'administration Obama. Le scandale de l'IRS (Internal Revenue Service), l'IRS est l’agence du gouvernement en charge de la collecte de l'impôt ; dans cette affaire ce sont des groupes conservateurs qui ont fait l'objet de discrimination négative dans le traitement de leur dossier. Dans le « Benghazi Gate » l'administration Obama est accusée d'avoir fait preuve de négligences concernant l'attaque de l'ambassade américaine en Libye ayant entraîné la mort de l'ambassadeur C.Stevens et de trois autres diplomates. Nous pourrions continuer la liste...

 

Il aurait été bon pour le président Obama de se souvenir de cela avant de faire des élections du 4 novembre prochain un référendum sur sa personne.

 

A 10 jours des mideterm election la popularité du Président Obama reste faible, à environ 40 % . Les américains ne sont pas confiant en leur avenir... Un récent sondage de l'institut Rasmussen indique que seulement 25 % des américains pensent que leur pays est sur la bonne voie. Si les élections avaient lieu aujourd'hui, seulement 43 % des américains déclarent vouloir une victoire des démocrates contre 47 % pour les républicains.

S.F