logo-jdd

 

Congrès américain, démocrates et républicains n'ont pas trouvé d'accord sur le budget, paralysant fortement l'Etat fédéral. Si l'opinion semble tenir l'opposition à Barack Obama responsable de cette situation, cette dernière s'en défend.

Faute d'accord sur le budget annuel au Congrès, les Américains se sont réveillés mardi avec un Etat fédéral tournant au ralenti. Des centaines de milliers de fonctionnaires, mis en congés sans solde, ont dû rester chez eux. Plusieurs secteurs de l'économie risquent d'être affectés par cette situation qui ne s'était plus produite depuis 1996. Démocrates et républicains, respectivement majoritaires au Sénat et à la Chambre des représentants, se sont mutuellement rejeté la responsabilité de l'échec de leurs négociations.

L'opinion, elle, semble avoir tranché. Selon un sondage CNN publié lundi et réalisé avant l'échéance fatidique de mardi, 46% des Américains affirmaient qu'ils tiendraient les républicains pour responsables en cas de blocage. 36% ont désigné Barack Obama et 13% les deux camps. Dans une autre enquête du Washington Post, les résultats sont encore plus parlants : un sondé sur deux désapprouvait l'attitude du président américain au cours de cette négociation, contre 56% pour les démocrates et 63% pour les républicains, un score en nette hausse en un mois. Les conditions posées par le "Vieux parti" pour voter le budget de l'année 2014 n'ont donc pas été soutenues par les citoyens. Leur principale revendication portait sur l'Obamacare, déjà au coeur de la campagne présidentielle de 2012 remportée par Barack Obama.

Lire la suite de l'article sur le site du JDD