Romney-wins-Puerto-Rico-GOP-race-continues-EP15QPEF-x-large

Mitt Romney

 

Chers sympathisants Français du Parti Républicain Américain,

Après une rude primaire à droite, l'élection Présidentielle Américaine de 2012 est sur les rails. Le Président Obama espère sa réélection, et plus que jamais les deux principaux candidats sont au coude à coude dans les intentions de vote. 

La France est loin, de l'autre côté de l'Atlantique. Cette élection ne nous touchera pas directement puisque le Président des Etats-Unis, quel qu'il soit, n'aura pas de pouvoir politique direct sur nous. Cependant, nous subissons les conséquences des politiques appliquées outre-Atlantique. Si les Etats-Unis, première puissance mondiale, restent dans cet état de désolation économique, l'Europe ne verra pas de retour à la prospérité à court terme*. 

En 2012, la France a eu son lot d'élections. Pourtant, aucun de nos problèmes ne sont réglés. La division idéologique reste forte et la droite cherche comment se restructurer. Le prochain combat philosophique et politique en France n'arrivera que dans quelques temps, à l'exception de l'élection Présidentielle Américaine qui amènera sont lot de débats. 

Au cours de cet évènement, l'ensemble des élites de gauche se feront une joie d'apparaitre à la télévision "sans adversaire en face", pour venir s'exprimer en faveur du Président Obama en espérant gagner des points auprès des citoyens Français sans risque de se retrouver dans un débat difficile. La droite sera-t-elle présente pour leur répondre ? 

En 2008, les "élites" de "droite" ont décidé, en majorité, de ne pas se prononcer ou bien de se prononcer pour le Sénateur Barack Obama, par facilité. Seuls quelques élus réellement engagés pour leurs idées plutôt que pour leur siège, ainsi que le comité John McCain France, ont décidé de s'engager pour expliquer les enjeux de l'élection. Ce petit groupe fut hélas bien insuffisant pour contrer la marée pro-Barack Obama, laissant une fois de plus le champs libre à l'idéologie de gauche dans l'ensemble des cercles de débat politique. 

En 2012, nous avons l'occasion de refuser cet ancrage à gauche. Nous avons l'occasion historique de nous engager pour nos valeurs, à droite, et de refuser la facilité. Un homme de droite, Mitt Romney, a réussi à réunir son camp pour affronter sur le terrain politique le Président Américain le plus à gauche de l'histoire des Etats-Unis. 

Les citoyens Français n'influeront pas sur l'élection Présidentielle Américaine. De quel droit d'ailleurs pourrions-nous souhaiter, sans être citoyens Américains, décider à leur place quel sera l'avenir de leur pays ? En revanche, cette élection sera importante dans notre pays. Si Mitt Romney devient le 45ème Président des Etats-Unis, quel accueil international recevra-t-il ? Avec la 5ème puissance économique mondiale désormais ancrée à gauche, retournerons-nous douze ans en arrière, quand la victoire de la droite Américaine en 2000 a choqué la France par manque de connaissance et de compréhension ? Ou bien serons-nous présents pour informer et expliquer la validité et l'importance de la mise en place de vraies politiques de droite pour nous sortir de la crise actuelle ?

Le 1er août 2012, le comité Mitt Romney France sera officiellement lancé. Au cours du mois d'août, nous commencerons à communiquer petit à petit pour préparer le coeur de la campagne dans notre pays. En septembre, la rentrée politique sera en partie prise par cette élection, puis en octobre et en novembre elle deviendra le coeur des informations et du suspense politico-médiatique. Laisserons-nous alors la parole à la gauche ?

 

120131_mitt_ann_rally_ap_3281

 

 

Les Amis du Parti Républicain disent "non". Le comité Mitt Romney France sera présent au coeur du débat (comme en 2008). Nous travaillerons à faire entendre les solutions proposées par Mitt Romney et la droite Américaine dans chaque région et dans chaque département. Cependant, nous ne pourrons le faire seuls. 

Au cours de l'été 2012 va s'organiser le recrutement et la structuration de cette campagne en France. A travers toutes les régions, nous vous proposons de venir nous rejoindre et nous aider dans cette action. La victoire de la gauche au cours des élections Françaises de 2012 ne signifie pas que nous avons perdu le combat idéologique : il signifie qu'il ne nous faut plus céder le terrain des idées et des solutions. Nous vous proposons de venir nous rejoindre et d'agir avec nous, ensemble, en faveur du Gouverneur Mitt Romney. Toutes les bonnes volontés et toutes les compétences sont les bienvenues. 

Dans les départements, nous sommes à la recherche de militants engagés, prêts à représenter Mitt Romney chez vous. Si vous êtes intéressés par vous engager localement pour la droite, découvrez notre action départementale et contactez-nous ! 

En national, nous aurons besoins de compétences diverses pour soutenir les différentes actions. Nous avons notamment besoin de traducteurs pour pouvoir apporter l'information aux citoyens Français de manière quotidienne. Sur internet, nous avons aussi l'occasion de faire passer notre message. Si vous souhaitez vous engager sur ce média, n'hésitez pas à nous contacter.

Bloggeurs, nous ne vous oublions pas ! En soutenant officiellement la candidature de Mitt Romney sur votre blog, vous serez considéré comme parain de la campagne sur internet, et visible auprès de nos lecteurs et soutiens

Toutes les compétences sont bien entendu les bienvenues. Pour nombre d'autres actions, nous sommes à la recherche de militants de droite motivés par le combat politique pour nos idées et notre philosophie. Contactez-nous !

Le soutien que nombre d'entre-vous avez apporté à la campagne John McCain France en 2008 a fait toute la différence. En 2012, plus que jamais, la droite sera présente sur ce terrain si particulier et si fertile de la politique Américaine.

Plus que jamais, avec Mitt Romney menant le Parti Républicain, les solutions sont dans la droite Américaine.

 

 

* Il ne s'agit pas ici de dire que les Européens (et les Français en particulier) ne sont pas responsables de la situation dans laquelle nous sommes. Les Etats-Unis ne nous ont pas obligé à augmenter nos impôts et à dépenser l'argent des contribuables au gré des dernières lubies politiciennes. Cependant, il clair que l'Europe subit aussi les conséquences des politiques mise en place aux Etats-Unis. Que nous le regrettions ou non, nous avons besoin d'une forte croissance outre-Atlantique pour espérer un retour à la prospérité.