RomneyFlag1

 

Nombre de commentateurs continuent à affirmer que Mitt Romney va devoir faire le grand écart entre la base Républicaine et les indépendants pour garantir le soutien de la droite à sa candidature contre le Président Obama.

A voir ! Contrairement à ce qui a été dit, Mitt Romney n'a pas fait de "virage à droite" au cours de la primaire. Il a été clair dans son programme dès le début, et ce programme est peu ou prou celui qu'il a déjà défendu en 2008 (avec une adaptation pour la situation de 2012 bien entendu). Le programme de Mitt Romney est libéral en économie, en faveur de la libre entreprise et du libre marché. Il est aussi conservateur sur les valeurs (par exemple : il s'est opposé à la mise en place du mariage homosexuel au Massachusetts lorsqu'il était gouverneur, a soutenu la campagne de la "Proposition 8" en Californie en 2008 et est clairement en faveur de garantir pour chaque individu le fait de pouvoir se marier avec une personne du sexe opposé pour sa campagne de 2012).

Cela, les électeurs de droite l'ont bien compris. Selon le Pew Research Center, les électeurs de droite, en fonction de leurs affinités politiques, soutiennent Mitt Romney à :

- Conservateurs : 90%

- Evangéliques : 91%

- TEA Party : 95%

Au total sur l'ensemble des électeurs enregistrés Républicains, 88% affirment soutenir Mitt Romney lors de l'élection générale (un chiffre qui n'est pas surprenant pour une Présidentielle Américaine sept mois avant le vote).

A seulement douze jours de l'abandon de son principal adversaire dans une primaire violente, et alors que cette primaire n'est pas terminée (Rick Santorum n'a pas annoncé son soutien à Mitt Romney pour le moment, Ron Paul et Newt Gingrich font toujours campagne pour la nomination Républicaine). 

Mitt Romney est conservateur, de centre-droit. Il n'est pas extrémiste et attire les voix des modérés et de la droite. C'est sur cette base qu'il remportera l'élection en novembre 2012, avec un Parti Républicain uni et prêt pour une longue campagne.