3397543690_bac2004c851

Deux batailles locales auront lieu le premier mardi de novembre, jour traditionnel d’élections aux Etats-Unis, en Virginie et au New Jersey pour les postes de gouverneur. La perte de ces deux bastions conquis par les démocrates en 2008 sonnerait comme un avertissement pour l’administration Obama.

Plus encore que le New Jersey, où la course s'annonce très serrée, la Virginie fait figure d'enjeu principal. Cet État, traditionnellement à droite, avait basculé du côté de Barack H. Obama l’année dernière après avoir boudé les démocrates pendant quarante quatre ans. La popularité du candidat républicain Robert McDonnell semble se confirmer de jour en jour. En effet, les sondages le créditent d'une avance substantielle de 8 à 11 points. La Maison-Blanche a d'ailleurs progressivement pris ses distances avec le scrutin. À contrecœur, Barack H. Obama devait aller prêter main-forte mercredi soir au gouverneur sortant du New Jersey Jon Corzine, dont le bilan est marqué par des scandales.

Si le républicain McDonnell renverse la tendance, cela voudra dire que les électeurs indépendants qui avaient voté pour l'actuel président sont en train de rebasculer de l'autre côté. Ce qui ne serait pas étonnant car le gouvernement Obama s'aventure dans une direction qui va à l'encontre de la philosophie politique américaine. Cette idée que l'État doit contrôler le système de santé et la vie des gens, les américains n'en veulent pas.

La probable victoire des républicains dans l’État de Virginie et du New Jersey serait l’un des premiers coups durs pour l’administration Obama qui appréhende beaucoup les élections du mid term (2010) s'annonçant très difficiles pour les démocrates.

 

Republican candidate in 2009 for Governor of Virginia : http://www.bobmcdonnell.com/