obamaclinton

A gauche, Hillary Clinton, victorieuse hier soir. A droite, Barack Obama, toujours favori des primaires Démocrates

Hier soir se tenait le Primaire Démocrate de la Virginie Occidentale (West Virginia). Les résultats ont été surprenant, même si tous les observateurs s'y attendaient avec les derniers sondages.

Hillary Clinton : 72,29%
Barack Obama : 27,71%

Alors qu'il s'agissait de la plus grosse marge de victoire de l'ensemble des primaires entre ces deux candidats, les médias Américains n'en ont quasiment pas parlé ! Ou plutôt, s'ils font effectivement les Unes des journaux, concrètement les titres sont plutôt évocateurs. "Cela ne sera probablement pas assez" ; "Obama reste le favori" ou encore le Los Angeles Times qui ne donne qu'un petit encadré sur cette victoire, mais qui publie tout de même un article expliquant que Barack Obama aidera surement financièrement Hillary Clinton, car historiquement les gagnants aident les perdants dans les primaires... Seule Fox news reste "Fair and Balanced", réellement objective, en donnant toutes les informations sur le pourquoi, le comment, les conclusions et les conséquences de ce suffrage.

Il est donc désormais certains que la majorité des médias Américains, à plus de 80% de gauche, sont derrière Barack Obama, malgré les différents scandales qui l'entourent ! En fait, si l'on regarde l'historique de la campagne, on voit que ce sont ces médias qui ont fait monter Barack Obama. Se sont-ils intéressés au pragmatique Joe Biden ? Au conservateur Bill Richardson ? Au (trop ?) riche John Edwards ?

Non. Un candidat était suffisament à gauche dans cette primaire Démocrate : Barack Obama. Si Hillary Clinton n'avait pas plus de 40% d'intentions de vote et n'était pas une ancienne "First Lady", les médias ne se seraient jamais intéressés à elle. Ils l'auraient volontairement ignoré, comme ils l'ont fait pour Joe Biden, afin de s'assurer le succès de leur champion : celui de la démagogie et de la gauche toujours plus dangereuse, radicale, et si proche de la gauche Européenne...

Alors, faut-il être surpris par le fait que cette victoire sera en partie ignorée par les Médias Américains ? Pas réellement. Ils savent que s'ils en parlent trop, Hillary Clinton pourrait se retrouver à remporter de nouvelles primaires, c'est à dire les dernières qui arrivent. Et si les sondages se retournent, les grands électeurs se décideraient alors à la soutenir. Et les médias peuvent accepter une candidate de centre-gauche ? En aucun cas ! Elle est encore trop à droite...

Pierre Toullec

Sources : Hillary wins - does anybody care ? (politico.com) ; Fox News ; Washington Post ; New York Times ;