giuliani

Une polémique enfle depuis quelques jours. Rudy Giuliani fait-il campagne dans les premiers Etats à voter dans les primaires ? Lorsque l'on voit les sondages, il parait normal de se le demander. Alors qu'il tourne autour de 30% depuis maintenant de nombreuses semaines en national, il reste loin derrière ses principaux concurrents dans les petits Etats qui se prononceront dès début janvier. Ainsi en Iowa, il reste à 14,5%. Dans le New Hampshire, 21,3%. Dans ces deux cas, Mitt Romney est au dessus de 25% d'intentions de vote.

Cherche t-il à laisser ses concurrents dépenser tous leurs moyens dans ces Etats pour, ensuite, les battre sur tout le territoire lors du "Super Tuesday" ? Cette stratégie est des plus risquées. On se souvient de ce qu'il s'est passé après la victoire de Mitt Romney lors du Straw Poll de l'Iowa. Le candidat Mormon avait par la suite fait un bon dans les sondages de plus de cinq points. Dans le cas d'une victoire de Romney en Iowa le 3 janvier, sa victoire ne sera pas un simple événement sans réelle importance. S'il gagne l'Iowa et le New Hampshire, il gagnera de précieux points dans tous les Etats Américains ! On l'a déjà vu par le passé, notamment avec Ronald Reagan.

A l'inverse, la conséquence pour Rudy Giuliani (s'il ne parvient à gagner aucun des premiers Etats) sera une chute rapide et brutale dans la confiance que lui portent de nombreux conservateurs. Une succession de défaites dans ces premiers Etats n'est donc pas envisageable. Et pourtant, il ne s'y rend que peu. Dans le cas de l'Iowa, on ne l'y voit pas du tout. Or tous les candidats se concentrent dans ces  Etats pour une bonne raison.

sondages_reps
Certes Rudy Giuliani reste majoritaire dans un grand nombre d'Etats. Mais son retard dans trois des plus importants premiers Etats (Caroline du Sud, New Hampshire et Iowa) risque de lui poser problème.

Le problème de cette stratégie ? Selon plusieurs stratégistes politiques, Rudy risque de s'effondrer dans sa stratégie de fundraising et dans les sondages. Seules ses légères avances au Nevada et au Michigan (avec respectivement 5 et 4 points d'avance sur Thompson et Romney), deux des premiers Etats à voter, peuvent lui permettre de se maintenir et de "survivre" pendant ce mois de janvier.

Pierre Toullec

Retrouvez tous les détails de l'élection Présidentielle Américaine de 2008 sur notre site officiel !