• Le principe des grands électeurs

Ce principe fut mis en place dès la rédaction de la constitution Américaine. Il est le suivant. Dans chaque Etat, les différents candidats à la Présidence présentent une liste de "Grands électeurs" qui se sont engagés à voter pour eux.

Désignation des Grands électeurs : Chaque Etat est libre de décider comment sont désignés les grands électeurs.

- En Pennsylvanie, les équipes de campagnes locales des candidats à la Présidentielle les désignent.

- Dans quelques Etats comme en Caroline du Nord, le Parti les désigne lors d'un congrès spécial.

- Dans la majorité des Etats, ils sont élus lors d'une primaire comme pour toutes les autres élections.

- Enfin le Maine (4 grands électeurs) et le Nebraska (3 grands électeurs) élisent deux des grands électeurs de chaque parti par un vote populaire classique, puis les restants sont élus par le Congrès de l'Etat.

Gagner les grands électeurs : La liste qui reçoit le plus de voix remporte l'Etat. Le candidat à la Présidentielle qui reçoit le plus de vote populaire remporte donc l'intégralité des voix des Grands Electeurs pour cet Etat. Ainsi, si la liste d'un candidat Républicain reçoit la majorité des voix dans l'Oregon, les 7 Grands Electeurs élus seront ceux de la liste du candidat Républicain.


800px_ElectoralCollege1984_Large

En 1984, la victoire populaire de Ronald Reagan à 58,8% lui a permis de récupérer 97,6% des grands électeurs. Seuls le Minnesota et Washington DC avaient voté en majorité pour le candidat Démocrate.

Les listes élues se retrouvent 41 jours précisément après l'élection pour voter, dans leurs Etats, pour le candidat définitif pour lequel ils donnent leur voix. En théorie, ces grands électeurs élus sont libre de donner leur vote à qui ils le souhaitent, bien que cela serait considéré comme une trahison par les électeurs. En réalité, 24 Etats possèdent des lois pour sanctionner ceux qui ne voteraient pas pour le candidat pour lequel ils s'étaient engagés à voter. Cependant, il est arrivé à 158 grands électeurs de ne pas voter comme ils s'y étaient engagés au cours de l'histoire Américaine.

Le nombre de grands électeurs : Il est de 538 depuis 1964. Ce nombre est égal au nombre de membres du Congrès fédéral (100 sénateurs + 435 Représentants) plus 3 grands électeurs pour Washington DC (qui n'a pas de représentants ni de Sénateurs). Sans que ce chiffre ne bouge, l'importance de chaque Etat est remanié tous les dix ans en fonctions des changements d'importance de population sur le territoire Américain.

 

800px_Electoral_map

Le nombre de grands électeurs par Etats.


  • Le déroulement du vote

- Le premier mardi du mois de novembre de l'année électorale, vote des électeurs pour la liste d'un candidat à la Présidentielle.

- 41 jours après l'élection des Grands Electeurs, ils votent à leur tour pour l'un des candidats à la Présidentielle.

- Le 20 janvier suivant, le nouveau Président prend ses fonctions
 

  • La possibilité d'une victoire malgré un nombre de votes inférieur.

Il est important de l'aborder car en France on ne comprend pas toujours quel a été le problème lors de la première élection de George W Bush. Cela s'est passé à cinq reprises dans l'histoire Américaine. En 1824 (Adams, National Republican), 1876 (Hayes, Republican), 1888 (Harrison, Republican), 1960 (Kennedy, Democrat) et 2000 (Bush, Republican). La raison en est toujours la même et vient du système de grands électeurs.

Prenons l'exemple le plus proche de nous, l'élection de 2000. Au Tennessee et dans l'Etat de Washington, ces deux Etats pèsent 11 grands électeurs.

Au Tennessee, George Bush a reçu 1.061.949 votes quand Al Gore a reçu 981.720 voix. Bush a donc gagné le Tennessee.

Dans l'Etat de Washington, George Bush a reçu 1.108.864 votes. Al Gore a lui reçu 1.217.290 voix. Al Gore a donc gagné l'Etat de Washington.

Au final, les deux candidats ont gagné 11 grands électeurs. Bush a 2.170.813 voix et Al Gore en a 2.199.372. Alors qu'ils sont a égalité, Bush a reçu 30.000 voix de moins que Al Gore.

C'est par ce système que cinq fois dans l'histoire un président a été élu sans le vote populaire clair.

Si pour cela ce système peut être critiqué, il ne semble pas que les partisans d'une réforme soient prèts de gagner, car il s'agit du meilleur compromis entre pouvoir présidentiel et importance des Etats membres de l'Union.


800px_ElectoralCollege2000_Large

Une victoire serrée pour George W Bush en 2000