Elections_2008_vraie_V2

Avec 37,4% d'intentions de vote aux primaires Démocrates, Hillary Clinton semble définitivement indétrônable. Il serait possible de dire cela pour Giuliani, qui avec 28% de prévisions de suffrages et 12 points d'avance sur Thompson, parait difficile à battre. Mais nous avons vu ici que sa supprématie n'est limitée qu'à certains Etats.

A gauche, la situation est totalement différente. Tout d'abord, Clinton a 16 points d'avance dans les sondages. Et de plus, dans tous les Etats dans lesquels des sondages locaux ont été fait, elle se trouve en position de force.

Carte des sondages montrant les avantages "des" candidats Démocrates pour la primaire du DNC

Etats_candidats_DNC_primaire
Hillary Clinton est la seule Démocrate à être majoritaire dans certains Etats !


Seule Clinton est assurée de récupérer des Etats. On peut nuancer la tendance, dans le sens où elle et Edwards sont au coude à coude en Iowa et en Caroline du Sud. Cependant, les derniers sondages de ces Etats l'ont effectivement donné gagnante. Cela fait longtemps que nous faisons remarquer ici que Clinton ne semble pas détrônable. Il semble que ce soit définitivement le cas. A quatre mois des premières primaires, il est probablement trop tard pour qu'Obama ou Edwards ne fassent une percée. A moins qu'une grave crise ne survienne pour Clinton, il semblerait bien que se soit elle que les sympathisants Démocrates vont désigner.

070112_hillary_vmed_7a

Clinton, première femme Présidente ? Rien de moins sûr. En effet, tous les stratèges Républicains l'affirment. Leur meilleure chance de l'emporter en 2008 est de se retrouver face à elle. Portant un nom très impopulaire dans l'ensemble de la population (à l'exception des sympathisants de gauche), tirant de lourds dossiers, l'ex-première dame se lance dans un pari risqué. En particulier face à Giuliani, les derniers sondages de face à face montrent un écart se creusant entre les deux.

L'inconnue est bien entendu toujours Al Gore. Se présentera t-il ? C'est plus qu'improbable, car bien qu'il puisse toujours prendre cette décision, les derniers sondages le montrent en stagnation autour de 13%. Bien insuffisant pour menacer Clinton.

Pierre

Elections_2008_v2