Elections_2008_vraie_V2

Le Michigan est le quatrième Etat dans lequel le candidat Républicain Mitt Romney arrive en tête dans les sondages. Après l'Iowa, le Nevada et le New Hampshire, l'ancien gouverneur du Massachussetts semble être sur le point de gagner dans son Etat d'origine.

bilde

Mitt Romney en campagne

L'information est importante. En effet, en deux mois, Romney a multiplié les succès. Passant nationalement de 10% d'intention de vote en Juin à 14% fin août, il s'est montré comme un candidat crédible. De plus, fin juin, il n'était majoritaire dans aucun sondage d'aucun Etat. Aujourd'hui, menant dans ceux où auront lieu les premières primaires, il semble pouvoir partir à la conquête des bastions de ses principaux rivaux.

A l'inverse, Fred Thompson n'annoncera pas sa candidature sous les meilleurs hospices. Les sondages le montrent vacillant. Il a perdu deux points en deux mois. De plus, l'attente pour entrer dans la course l'a montré comme faible, et n'ayant pas réellement la volonté de courir. C'est du moins l'image qui se développe. Son propre appel aux électeurs de faire monter un candidat qui serait un nouveau Ronald Reagan joue contre lui. En effet, Reagan était parti en 1979 lui aussi avec de fortes difficultés dans les sondages, étant pendant longtemps quatrième, voire cinquième de la course. Il s'est monté dans les sondages et les primaires à la force de son argumentation. C'est ce que fait Romney. Reagan était probablement le meilleur orateur du moment. Romney est considéré comme le meilleur orateur Républicain actuellement. Reagan avait une solide expérience après avoir été gouverneur de Californie durant huit années. Personne ne doute de la force de l'expérience de Romney.

thompson2

Fred Thompson annoncera sa candidature le 6 septembre

Et l'exemple du Michigan est un nouveau coup dur pour l'ancien acteur. En effet, avant la période estivale, il se trouvait être le leader de cet Etat dans les sondages. Mitt Romney, lui, était l'un des bons derniers. Aujourd'hui, les résultats se répartissent, au Michigan, comme suit :

  • Romney : 25%
  • Giuliani : 23%
  • Thompson : 16%
  • McCain : 15%


Carte des sondages montrant les avantages des candidats Républicains pour la primaire du GOP



Etats_candiats_Rep_majoritaires_sondages
Bien qu'il n'y ait eu que peu de sondages menés dans les Etats pour les primaires Républicaines, cette carte montre que Romney est le meilleur placé pour menacer Giuliani aujoud'hui. Cette carte rappelle aussi que Giuliani reste solidement en tête. Cependant, contrairement à ses adversaires, il est en tête dans les Etats traditionnellement plus à gauche. Cela pourra lui porter préjudice d'ici quelques mois.

En fait, la situation de Thompson fait beaucoup penser à celle de McCain il y a quelques mois. Lui aussi, à la déclaration de sa candidature, était en difficulté financière, ainsi que dans les sondages et dans ses soutiens. McCain était lui à 19%. Les 16,3% de Thompson lui imposent de réussir sa campagne et sa levée de fond dès les premiers jours. Car le cas McCain, tombé aujourd'hui à 10%, sans argent et avec son équipe de campagne démissionaire, peut être contagieux.

Pendant ce temps, Rudy Giuliani s'est, lui, stabilisé autour de 28% depuis quelques temps. De plus, l'arrivée d'un nouveau concurrent, plus à sa droite, serait plus à même de menacer Mitt Romney. En effet, Thompson et Romney étant très proches sur de nombreux domaines, il est plus probable qu'ils se tirent dessus et se fassent perdre mutuellement des voix lors des primaires. L'ancien maire de New York sort donc, temporairement, renforcé de cette nouvelle condidature.

Pierre

Elections_2008_v2